La chaise numéro 14
EAN13 : 9782812608544
ISBN :978-2-8126-0854-4
Éditeur :Le Rouergue
Date Parution :
Collection :La Brune au Rouergue
Nombre de pages :240
Dimensions : 21 x 14 x 2 cm
Poids : 348 g
Langue : français
Langue originale : français

La chaise numéro 14

De

A la fin de la Seconde Guerre mondiale, à Saint-Brieuc (Bretagne), la jeune Maria Salaün est tondue par son mai d'enfance, Antoine, pour avoir vécu une histoire d'amour avec in officier allemand. Le commando de maquisards, débarquant dans une Jeep de l'armée américaine, impose à la jeune fille l'humiliation publique en l'asseyant sur une chaise de bistrot, dans la cour de l'auberge de son père, devant une foule friande de spectacle.
Marie n'oppose aucune résistance, sauf celle de se présenter devant eux pieds nus, dans une robe de mousseline blanche, sa flamboyante chevelure rousse flamboyante déployée. Sans pleurer ni baisser les yeux, elle se laisse tondre.
Mais la honte va bientôt passer dans l'autre camp. Six noms figurent sur sa liste.


Un magnifique portrait lumineux de jeune femme libre, ainsi qu'une réflexion sur la folie guerrière.

Fabienne Juhel (Auteur) a également contribué aux livres...

La Mâle-mort entre les dents

La Mâle-mort entre les dents

Fabienne Juhel

Éditions Bruno Doucey

En stock 19,50 €
EbookLa Mâle-mort entre les dents

La Mâle-mort entre les dents

Fabienne Juhel

Bruno Doucey

Indisponible sur notre site
La femme murée

La femme murée

Fabienne Juhel

Le Rouergue

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,80 €
Ceux qui vont mourir

Ceux qui vont mourir

Fabienne Juhel

Sixto

Indisponible sur notre site
La chaise numéro 14

La chaise numéro 14

Fabienne Juhel

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 8,50 €
La Verticale de la lune

La Verticale de la lune

Fabienne Juhel

Actes Sud

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 7,00 €
En savoir plus sur Fabienne Juhel

3 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

revanche

4 étoiles

Par .

Entrer dans un livre de Fabienne Juhel, c’est accepter de se laisser porter par son univers à part, et pourtant encré dans la réalité.

Sous sa plume, elle fait la part belle à la nature : les animaux sont très présents, notamment les oiseaux, mais aussi les couleurs et les sons de la forêt. (Le renard fait même quelques apparitions dans ces pages).

De couleurs, il en est beaucoup question avec la chevelure rousse de Maria, souvent comparée à un être vivant.

[Lire la suite ...]

Fabienne Juhel - son mot préféré : « Lapis-lazuli »

5 étoiles

Par .

Mot préféré :
Lapis-lazuli, une pierre et une couleur, une pierre céleste d'un bleu indigo, d'un bleu outremer ; un océan renversé, un mot à connotations poétiques et ludiques. Dans ce jeu dit du «Pendu», à chaque fois que j'ai utilisé le terme de «lapis-lazuli», j'ai toujours mis en échec les autres joueurs. Quoique peu précieuse, les Egyptiens en faisaient des amulettes -des scarabées sculptés- qui possédaient la vertu de favoriser l'intuition et le sommeil. Et puis j'aime sa sonorité, ses assonances de «a» et de «i», l'allitération de sa consonne liquide : le mot image un chat joueur dont la langue lèche et gratterait un peu. Lapis-lazuli, c'est un chat bleu -«le bleu est une couleur chaude»- qui lape à l'azur un peu de miel céleste.
Fabienne Juhel

(Contenu publié avec la collaboration du site www.lesmotsdeslivres.fr)

3 étoiles

Par .

Fin de la Seconde guerre mondiale, dans un village près de Saint-Brieuc quatre jeunes gens débarquent dans une Jeep en fin de matinée. Au nom de la lâcheté et de la passivité, ces maquisards de la région appelés les nettoyeurs veulent rendre justice à leur façon. Antoine le chef réclame un coiffeur. A cet appel, les passants avides de spectacle s'arrêtent car ils sentent qu'il va se passer quelque chose. Deux G.I. noirs qui voulaient aller déjeuner stoppent leur chemin également. Maria Salaün à la chevelure rousse flamboyante, fille unique de l'aubergiste, sait qu'ils sont là pour elle.

[Lire la suite ...]