Érudits, collectionneurs et amateurs, France méridionale et Italie. XVIe-XIXe siècle
Éditeur
Presses Universitaires de Provence
Date de publication
Collection
Le temps de l’histoire
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Érudits, collectionneurs et amateurs

France méridionale et Italie. XVIe-XIXe siècle

Presses Universitaires de Provence

Le temps de l’histoire

Offres

  • Aide EAN13 : 9791036577338
    • Fichier PDF, libre d'utilisation
    • Fichier EPUB, libre d'utilisation
    • Fichier Mobipocket, libre d'utilisation
    • Lecture en ligne, lecture en ligne
    9.99

Autre version disponible

Dans la filiation d’une historiographie féconde depuis trente ans, éclairant
la collection par la médiation des pratiques – pratiques savantes, sociales,
économiques –, notre ouvrage se propose d’explorer une autre voie : la manière
dont les expériences de l’objet d’art ou de connaissance, choisi, rassemblé,
agencé, classé, étudié, participent à l’affirmation de soi et à l’émergence
d’identités partagées, familiales, urbaines ou régionales. On cherchera ainsi
à comprendre ce que l’expérience des objets dit de l’adhésion de l’individu à
un certain nombre d’exigences sociales, et ce qu’elle dit d’aspirations
exprimées ou refoulées, pas forcément congruentes aux rôles assignés. Au fil
de quatorze études de cas, nous avons voulu mettre l’accent sur les tensions
et les ambivalences, plus que sur les réussites. Le choix d’un temps long, du
XVIe au XIXe siècle, privilégiant le XVIIIe siècle, donne à voir les
différents types sociaux associés à l’étude et à la collection des objets. Le
choix d’un ancrage méditerranéen, nous conduisant de la France méridionale –
entre Toulouse et Monaco – à l’Italie n’a pas vocation à affirmer une
spécificité méridionale de la collection. Il permet de construire, dans la
cohérence d’un espace, une galerie de portraits, permettant de suivre in situ
les processus de la collection à l’œuvre.
S'identifier pour envoyer des commentaires.