Comme Elle Vient
EAN13 : 9782812602078
ISBN :978-2-8126-0207-8
Éditeur :Le Rouergue
Date Parution :
Collection :La Brune au Rouergue
Nombre de pages :164
Dimensions : 14 x 1 cm
Poids : 216 g

Comme elle vient

De

Autre version disponible :

Ebook - Le RouergueEn stock12,99 €

Elle vient d’avoir 18 ans, se fait appeler Mona, car son vrai prénom, Desdemona, elle ne s’habitue pas à le porter, ces « neuf lettres trop ridicules » dont elle ne connaît ni l’origine ni la raison.
Il y a un mystère plus conséquent, dans ce roman, la disparition de sa mère, quatre mois plus tôt, officiellement pour « vacances personnelles en Asie ». Ses parents, post-soixante-huitards, ont cultivé longtemps leur jeunesse rock et libre, et leur fille ne rejette rien de l’héritage musical et littéraire ni de ses valeurs, que d’autres dénonceraient comme irresponsables et permissives. En l’absence de la mère, chacun trouve la parade pour ne pas sombrer.
Antoine, le père, s’est racheté toute la collection des CD de sa jeunesse, de Hendrix aux Who, et s’est lancé dans un projet photo à la mesure de sa myopie volontaire quant à la disparition de sa femme : une série photographique de grains de beauté, « soleil noir de la mélancolie ». Quant à son petit frère, Jules, 6 ans, il contrôle ses angoisses en ne pensant plus qu’à une chose : l’éléphant que sa mère lui aurait promis de ramener.
Nous voilà donc plongés dans cette maison à la dérive, où chacun tente de lutter contre les idées noires avec les idées les plus farfelues. Mona raconte, dans cette longue lettre à l’absente, leur quotidien familial, ses répétitions avec sa bande d’amis musiciens, ses amoureux et le lycée, avec une ironie mordante, un verbe haut et lucide. Dans l’attente du retour de la mère, le trio délire donc beaucoup, désespère la psychologue scolaire et la tante Elisabeth, qui aimerait bien que son beau-frère immature et sa progéniture monstrueuse partage un peu plus ses angoisses quant à la mystérieuse disparition de sa soeur… et son retour très hypothétique, peut-être à Noël ?

Raphaëlle Riol (Auteur) a également contribué aux livres...

Tanguy Colère a disparu

Tanguy Colère a disparu

Raphaëlle Riol

Le Rouergue

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 20,80 €
Ultra Violette

Ultra Violette

Raphaëlle Riol

Le Rouergue

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,00 €
Amazones

Amazones

Raphaëlle Riol

Le Rouergue

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 18,80 €
En savoir plus sur Raphaëlle Riol

2 Commentaires 4 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

4 étoiles

Par .

Enlevé, souvent drôle (et drôlement bien vu), « Comme elle vient » est un chouette (premier) roman bourré de petites perles d’écriture. On embarque avec plaisir dans le quotidien et les réflexions de Desdémona, pardon, Mona, jeune fille de dix-huit ans au sens de l’observation fort aiguisé. Rien (ou presque… lorsqu’il s’agit d’elle-même, elle est un peu moins perspicace) ne lui échappe, elle croque tout ce qui l’entoure en émaillant ses pages de remarques bien senties, en particulier lorsqu’il s’agit de son cher papa, dont elle dresse un portrait à la fois ironique et tendre.
Revigorant, sur fond de musique rock, le roman s’amuse à flirter avec l’absurde (un éléphant dans un salon), mais pour mieux se coltiner avec la réalité. Les angoisses et les rêves d’un enfant y croisent ceux d’un adulte-père, sous les yeux d’une jeune fille à qui on ne la fait pas, chroniqueuse hors pair de ces longs mois d’attente où le visage de la mère fugueuse semble s’estomper dans des paysages lointains.

Un journal, face à l'absente , mêlant humour et philosophie .

4 étoiles

Par .

Ce livre , dont la couverture a été modifiée (depuis celle présentée ici par Dialogues) avec talent, a comme colonne vertébrale le journal d'une adolescente qui doit grandir bien vite face au départ fortuit de sa mère, mais c'est justement à cette mère qu'elle adresse ses écrits journaliers.
« T'es partie, un matin , sans prévenir; tu nous as dit au revoir rapidement en prétextant une envie subite- ou un besoin, une nécessité peut-être , je ne me souviens plus très bien- de voyager. »
On entre dans le quotidien de cette jeune femme de 18 ans à peine , qui en a été bouleversée et on plonge dans une folie douce qui s'inscrit dans les journées de cette famille . La place de chacun dans cette famille a complétement été modifiée , une famille qui semble voler en éclats ou plutôt où les rôles semblent s'inverser : « Alors qu'avant , quand tu étais là, tout le monde revendiquait son espace personnel, la vie est aujourd'hui devenue nettement plus communautaire » . Ils passent d'une famille ordinaire à une autre forme de vie en commun, particulière où les rapports familiaux changent, où Antoine le Père fait un retour furtif dans cette adolescence , qu'elle est entrain de quitter.

[Lire la suite ...]