EbookGenèse de l’hôpital moderne, Les Hospices Civils de Lyon de 1802 à 1845
Éditeur :Presses universitaires de Lyon
Date Parution :
Collection :Histoire
Langue : français

Genèse de l’hôpital moderne

Les Hospices Civils de Lyon de 1802 à 1845

EAN13 : 9782729709808

• Fichier PDF sans DRM [Aide]

• Fichier EPUB sans DRM [Aide]

• Fichier Mobipocket sans DRM [Aide]

• Lecture en ligne [Aide]

6.99€
C'est le Professeur Y. Lequin qui eut, en 1976, l'idée de ce travail sur les
hopitaux. La date n'est pas indifférente puisque cette année vit la parution
du Surveiller et punir de Michel Foucault. Il était tentant pour les
historiens, tout à la fois séduits et irrités par l'ouvrage, de vérifier
concrètement certaines hypothèses exposées. Par leur importance et la richesse
considérable de leurs archives, les Hospices Civils de Lyon fournissaient un
exemple idéal pour ce genre de travail. Celui-ci fut d'abord entrepris dans
cette optique, mais les recherches firent apparaître bien d'autres centres
d'intérêt. [...] On ne trouvera pas ici une étude exhaustive des Hospices
Civils de Lyon dans la première moitié du XIXe siècle, mais un exemple des
relations qu'entretiennent l'hôpital et la société. Pour mieux en rendre
compte on a choisi de miser sur le concret, de laisser la parole aux témoins,
à tous les témoins, même les plus obscurs, de préférer le fonctionnement réel
aux règlements. Les sources hospitalières, et en particulier l'impressionnant
courrier, ont seuls permis le respect de cette règle. Se dépouiller des
schémas de pensée contemporains est le premier devoir de l'historien. Comme
l'hôpital du XIXe siècle est bien loin du nôtre, on s'est souvent abstenu de
donner une vision trop exclusivement statistique de ce monde foisonnant dont
la rationalité n'est pas la caractéristique première. On s'est efforcé de
regarder hors de l'hôpital, de jeter quelque éclairage sur les diverses
conceptions de l'assistance et de la santé, de confronter les archives
hospitalières et d'autres sources d'archives publiques, car l'hôpital est
finalement tout autre chose qu'un monde clos.

Commentaires

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.