De la carte à Dada, Photomontages dans l'art postal international (1895-1925)
EAN13
9782358211383
ISBN
978-2-35821-138-3
Éditeur
Éditions du Sandre
Date de publication
Nombre de pages
307
Dimensions
21 x 30 x 3 cm
Poids
1812 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

De la carte à Dada

Photomontages dans l'art postal international (1895-1925)

De

Éditions du Sandre

Offres

Supports de rencontres secrètes, laboratoires de l'image fantaisiste ou convulsive, les cartes postales ne sont pas simplement, comme on pourrait le croire, ce royaume de la banalité fait de porches d'églises, de tours Eiffel et autres monuments vus et revus. Hyperboles, récréations photographiques, analogies animalières, féeries… autant de jeux formels qui réjouissent les yeux, engendrent des images radicalement nouvelles et racontent des histoires. L'histoire des sociétés, l'histoire d'un art aussi, quand bien même il est officieux et populaire.
S'appuyant sur près de 500 pièces ici reproduites, réalisées en Europe mais aussi en Russie, aux États-Unis et au Japon, le présent ouvrage nous apprend que ce n'est pas dans les ateliers d'artistes que le montage photographique s'est épanoui entre la fin du XIXe et le début du XXe siècle, mais dans les officines d'imprimeurs-éditeurs de cartes postales, pour la plupart anonymes. Dès avant la naissance du mouvement Dada, certains modèles, parfois véritables outils de propagande, furent diffusés à des millions d'exemplaires. Cet étonnant phénomène de circulation nous invite aussi à nous interroger avec l'auteur sur la place de ce petit bout de bristol dans l'histoire culturelle. Au vu de ce foisonnement, comment se peut-il que les dadaïstes aient revendiqué l'invention de cette technique  ? que Walter Benjamin n'évoque guère ces images miniatures, figures de la reproductibilité technique, tandis que les surréalistes se passionnaient pour les cartes fantaisie, «  petite monnaie de l'art  » selon Éluard  ?
Puisant leurs formes dans la caricature, la photographie ou le cinéma des origines, ces caprices aux effets visuels amusants ou chaotiques, toujours percutants, font de ce livre, au-delà de l'analyse, un album savoureux.
Spécialiste de Francis Picabia et critique d'art, Carole Boulbès est docteure en Arts et sciences de l'art. Elle enseigne l'histoire et la théorie des arts à l'École nationale supérieure d'art de Paris-Cergy et a publié plusieurs ouvrages de référence sur Picabia et sur la danse.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Carole Boulbès