La Diagonale des jours
EAN13 : 9782374180557
ISBN :978-2-37418-055-7
Éditeur :Ronds dans L'O
Date Parution :
Collection :RDL.BD
Nombre de pages :88
Dimensions : 29 x 21 x 1 cm
Poids : 552 g
Langue : français

La Diagonale des jours

De , Edmond Baudoin

Correspondance dessinée de plusieurs années entre les deux artistes. Leurs échanges abordent des questions intimes, de société, de la guerre et de leur rôle d'artistes dans ce monde.

Edmond Baudoin (Auteur) a également contribué au livre...

Don Quichotte - Texte Abrégé

Don Quichotte - Texte Abrégé

Miguel De Cervantes Saavedra

Le Livre De Poche Jeunesse

Sur commande, habituellement expédié sous 4 à 7 jours ouvrés 4,95 €
En savoir plus sur Edmond Baudoin

1 Commentaire 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Un livre choral de deux traits, deux voix dialoguant

5 étoiles

Par .

"La Diagonale des jours", correspondance dessinée au long cours, s’ouvre sur un livre de voyageur, comme une lucarne transparente sur la plume déferlante du Pacifique de Jack Kerouac. À cette lettre du costarmoricain Tanguy Dohollau, célébrant la prose envoutée du « roi des Beatniks », répond le vol d’oiseaux du niçois Edmond Baudoin. En cette presque veille de Noël, ce danseur de pinceau a du noir à l’âme. Il évoque l’amère bleue, l’œil rivé sur l’horizon, celui des ombres, de L’Homme qui marche, de Nicolas de Staël aussi. Interrogeant ainsi le sang de notre Histoire, essence trop souvent oubliée d’un passé toujours présent ? De quelle couleur est la mer en ce mois de décembre 1992 ? Couleur rouge très-trop sang, mêlée de la naissance et de la mort des humains nous dit Edmond Baudoin. Images et maux de tous les suicidés des sociétés : ceux du « Prince foudroyé » qui donna chaire aux Mouettes en des aplats grisés puis sombrement bleutés, une de ses ultimes toiles ; ceux de tous les exilés, noyés en Méditerranée. Comme un écho contraire au vol d’oiseaux libres, cet horizon sans vie, Baudoin le fuit. Cette volte-face salvatrice donne le ton du livre, la mesure de la sensibilité de deux auteurs-dessinateurs, humanistes au présent. Elle rythmera dès lors leurs va-et-vient épistolaires, abolissant toutes les frontières incarnées ou invisibles, dénonçant la cruauté des hommes en guerre, célébrant la beauté des « livres phares », des enfants… de toutes ces fenêtres ouvertes, vivantes, chatoyantes. Peut-être - {sûrement} - la voie d’une espérance retrouvée ?
Cette diagonale est un livre choral de deux voix, de deux traits dialoguant, se racontant, résonnant l’un dans l’autre, raisonnant l’un avec l’autre. Deux égos ouverts dans la page et sur le monde, sur les Autres auxquels ils offrent un nouveau champ de possibles, celui du savoir-vivre-avec.
Aux lecteurs et lectrices d’en inventer la suite… Un vent d’utopie, subtilement distillé, irrigue ce livre d’amitié, concentré d’humanité. Espérons qu’il fleurisse les yeux et l’esprit de celles et ceux qui le liront. Pour qu’à leur tour, ils-elles essaiment… Car « toujours à l’horreur il est nécessaire d’y opposer la vie » .