Le Courage qu'il faut aux rivières
EAN13 : 9782226400192
ISBN :978-2-226-40019-2
Éditeur :Albin Michel
Date Parution :
Collection :A.M. ROM.FRANC
Nombre de pages :224
Dimensions : 21 x 14 x 1 cm
Poids : 290 g
Langue : français

Le Courage qu'il faut aux rivières

De

Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l'une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l'arrivée d'Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité et au péril du désir.
Baignant dans un climat aussi concret que poétique, ce premier roman envoûtant et singulier d'Emmanuelle Favier a la force du mythe et l'impalpable ambiguïté du réel.

Emmanuelle Favier (Auteur) a également contribué au livre...

Image manquante

À chaque pas, une odeur

Emmanuelle Favier

Librairie-Galerie Racine

Indisponible sur notre site
En savoir plus sur Emmanuelle Favier

2 Commentaires 5 étoiles

Identifiez-vous pour écrire un commentaire.

Commentaires des libraires

Vous allez découvrir!

4 étoiles

Par . (47° Nord)

Le courage qu'il faut au rivières, Emmanuelle Favier, Albin Michel

Manushe vit dans un petit village des Balkans. Suivant la traditions des vierges jurées, pour échapper à un mariage forcé, elle a fait voeu de virginité et a donc acquis les mêmes droits et devoirs qu'un homme dans sa communauté. Habillée comme un homme, les cheveux courts et les seins bandés, elle va être bouleversée par l'arrivée d'un étranger séduisant dans son village.
Un premier roman envoutant qui met en avant les blessures profondes des personnages principaux, l'ambiguïté à être pris pour un homme lorsqu'on est une femme et la force des sentiments au-dessus de tout danger.

Marie Nawrot

Commentaires des libraires

Envoûtante identité

5 étoiles

Par .

Dans un village des Balkans, Manushe vit seule, travaille et jouit du respect de sa communauté.
Elle a les droits et les devoirs des hommes. En échange de cela, elle a renié son statut de femme.
Elle est ce que la coutume appelle "une Vierge Jurée", ces femmes qui pour échapper à un mariage arrangé, entre autres, choisissent de rester seules, reniant leur sexe, leur féminité, renonçant à l'amour.
Pourtant l'arrivée d'Adrian, personnage énigmatique accueilli par la communauté va semer le trouble.
Par la voix de Manushe, l'auteur raconte ces vies brisées, heurtées qui, pour exister ou vivre selon leur choix doivent se cacher, ruser, lutter sans relâche dans une société misogyne et archaïque qui stigmatise les différences.
La grande force du récit tient dans le paysage qu'a su instaurer l'auteur. Paysage de montagne perdue dans la brume qu'on gravit avec hâte et appréhension pour découvrir l'autre versant. Deux faces du récit où l'auteur nous promène et nous égare au fil des pages.
Un roman surprenant porté par une écriture qui se précise et s'élabore dans le même temps que se déploie le paysage intérieur de son héroine.