Le mythe de l'identité nationale
EAN13
9782917191194
ISBN
978-2-917191-19-4
Éditeur
Berg
Date de publication
Collection
BERG INTERNATIO
Nombre de pages
192
Dimensions
24 x 15 x 1 cm
Poids
295 g
Code dewey
320.54
Fiches UNIMARC
S'identifier

Le mythe de l'identité nationale

De

Berg

Berg Internatio

Offres

Que signifie être "Français" ? Cette notion implique souvent l'idée selon laquelle le "vrai" Français, "de souche", serait un "Gaulois" de race blanche dont les traditions, ancrées dans un "terroir", se perdraient dans la nuit des temps.C'est dans le domaine de l'anthropologie, ou dans ses marges, entre 1870 et 1945, que se sont élaborées les théories les plus sophistiquées de l'identité nationale. D'un côté, l'anthropologie physique, cherchant à mesurer et à classer les hommes, n'a pas su éviter la question de la "pureté" de la "race française". De l'autre, l'étude du folklore, visant à recueillir les survivances de traditions paysannes ou artisanales en déclin, a exclu de fait celles de bon nombre de Français qui n'étaient pas "de souche".Une conception figée de l'identité nationale atteignit son paroxysme avec l'Occupation et le régime de Vichy, mais on la trouve aussi jusque chez les anthropologues antiracistes de l'entre- deux-guerres et les folkloristes du Front populaire.L'auteur retrace la genèse du récit mythique qui a imprégné la communauté scientifique française. Par un curieux effet d'inertie ce mythe, aujourd'hui abandonné par les anthropologues qui ont fait depuis un demi-siècle leur autocritique, est toujours présent dans les mentalités et d'actualité dans la sphère médiatico-politique. Cet ouvrage s'adresse donc, au-delà du cercle des spécialistes de l'histoire des sciences sociales, à tous ceux qui s'intéressent aux débats actuels sur les questions "d'identité".
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Régis Meyran