La médecine du futur, Ces technologies qui nous sauvent déjà
EAN13
9782804708559
Éditeur
Mardaga
Date de publication
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

La médecine du futur

Ces technologies qui nous sauvent déjà

Mardaga

Livre numérique

  • Aide EAN13 : 9782804708559
    • Fichier EPUB, avec Marquage en filigrane
    14.99

Autre version disponible

La robotisation et l'intelligence artificielle devraient à l'avenir modifier
la médecine et la relation médecin-patient. Comment et à quel point ?

L’influence de la technologie sur notre société et l’évolution ultrarapide de
celle-ci ouvrent un nombre grandissant de questions auxquelles nous ne savons
pas encore répondre. Comment peut-on imaginer que, dans un environnement
largement automatisé et robotisé, truffé d’intelligence artificielle, le
secteur des soins de santé reste inchangé ? Comment évolueront le métier de
médecin et la relation au patient dans les prochaines années ? Le médecin est-
il voué à disparaître ou, au contraire, pourra-t-il se concentrer sur ce qui
constitue les vraies valeurs de son métier, à savoir l’écoute, l’éducation et
l’accompagnement du patient ? Et si l’avenir de la médecine se jouait là,
maintenant ?

Cet essai sur la médecine et les technologies s'interroge sur le rôle à venir
du médecin et l'amélioration possible de l'intelligence humaine et
relationnelle grâce à l'aide de l'intelligence artificielle.

EXTRAIT

Le principe de mesure en continu permet d’évoquer un autre changement majeur
de paradigme. Comme soignants, nous nous contentons aujourd’hui des données
que nous obtenons au moment de ce fameux « colloque singulier » entre le
soigné et le soignant. Nous estimons que cela nous suffit pour prendre des
décisions plus qu’importantes concernant le traitement en cours, en
particulier quand il s’agit de maladies chroniques. N’est-il pas paradoxal,
par contre, que nous portions finalement plus d’attention à la bonne santé de
nos voitures qu’à notre propre santé ? En effet, quand nous allons au garage,
le technicien branche un ordinateur qui lui permet de saisir une multitude de
données provenant des divers capteurs dispersés sur la voiture. Il obtient
ainsi un historique entre les « deux visites ». Il effectue, sur la base du
profil enregistré et analysé, des réparations et, si nécessaire, il entreprend
des actions préventives pour éviter des problèmes mécaniques ultérieurs.
Avouons humblement qu’en médecine, nous n’en sommes pas là. Nous n’avons que
très peu de données du patient qui illustrent objectivement son état entre
deux consultations espacées dans le temps. Ce manque de données est
immanquablement délétère pour une prise en charge optimale et nous empêche
d’aborder réellement le virage de la médecine préventive et prédictive.
N’oublions pas non plus que les paramètres physiologiques que l’on mesure
pendant ce colloque singulier peuvent être fortement influencés par le stress
provoqué par la blouse blanche.
Heureusement, la mesure en continu de paramètres physiologiques devient une
pratique de plus en plus courante. Elle a fait irruption auprès des
consommateurs d’abord dans le monde du bien-être et du sport, sous forme par
exemple de montres connectées qui donnent à l’utilisateur diverses
informations en continu (activité journalière, qualité du sommeil, fréquence
cardiaque, etc.). Par la suite, cette pratique a migré de plus en plus vers le
monde médical.

À PROPOS DE L'AUTEUR

Chef du service de radiothérapie au CHU de Liège et professeur en
radiothérapie à l’Université de Liège, Philippe Coucke est également membre du
conseil de gouvernance du Département de Physique Médicale et du Centre
Intégré d’Oncologie. À travers ses interventions publiques, il fait
régulièrement le bilan des changements technologiques et sociétaux qui
touchent le monde de la santé.
S'identifier pour envoyer des commentaires.