C'est ainsi, roman

Maria Joan Hyland

Actes Sud

  • Conseillé par
    2 décembre 2012

    criminel, meurtre

    Dans ce résumé, vous n'avez que la première partie du roman. La seconde se déroulant en prison.

    C'est un roman au style abrupte : beaucoup de "il dit" - "il dit" qui m'ont agacés dès le départ. Tout est très factuel, le narrateur alias le personnage principal, raconte ce qu'il se passe et comment il le ressent.
    On sent un jeune homme perdu, replié sur lui-même et ayant du mal à communiquer. Ce qui le conduira à l'acte fatal non prémédité mais prouvant tout son désaroie.
    Ce qui m'a étonné, c'est qu'il rencontre Gardam qui a tué sa femme et qui, lui aussi, a l'air complètement perdu.

    Ce roman est le portrait de deux hommes qui ont commis un meurtre mais qui seraient bien incapable de plaider coupable car ils ne comprennent ni n'expliquent leur geste.
    Une plongée dans l'âme humaine, à l'image de "Crime et châtiment" sans le côté romancé et torturé de l'âme russe.
    Au fond, l'auteure montre que l'on a tous besoin d'amour, désespérément.
    Malgré mon bémol de départ, cela reste un roman intéressant.

    L'image que je retiendrai (attention, spoiler) :
    L'image final de Patrick et Gardam enlacés et trouvant enfin la paix.

    http://motamots.canalblog.com/archives/2012/11/22/25592731.html